Les étudiants consacrent au minimum trois mois de leur formation à l’étranger, sous forme de stage et/ou de semestre d’études, afin d’élargir leurs horizons aux cultures et enjeux internationaux.

Une nécessaire ouverture interculturelle,
professionnelle et sociétale

En effet, dans un environnement mondialisé et en changement constant, la mobilité internationale est un élément important d’ouverture interculturelle, professionnelle et sociétale. En outre, elle permet d’améliorer la pratique d’une langue étrangère et en particulier l’anglais.

Durant son cursus, chaque étudiant de CMI doit réaliser au moins une expérience de mobilité internationale. Chaque mobilité peut prendre la forme d’un séjour d’étude dans une université étrangère, d’un stage en entreprise ou en laboratoire, ou bien d’une année de césure. La durée totale de mobilité est d’au moins 3 mois durant les 5 années du cursus.

Le CMI Figure est défini en forte adéquation avec le modèle international de Consecutive Masters. Cette lisibilité favorise largement la mobilité internationale sortante des étudiants CMI et la mobilité entrante au sein des CMI.

Une palette supplémentaire pour l’innovation

Il faut souligner que compte tenu de l’adossement de chaque CMI à un centre de recherche très maillé à des réseaux internationaux de partenaires académiques, industriels ou institutionnels, les étudiants sont immergés quotidiennement dans une dynamique internationale et innovante. Cet ensemble d’expériences concrètes conduit à une sensibilisation naturelle et progressive des étudiants à la pratique d’une activité professionnelle dans un contexte international, enrichissant. De plus, le laboratoire peut être un élément déterminant pour faciliter la mise en œuvre de stage à l’international pour les étudiants CMI aussi bien dans un laboratoire que dans une entreprise partenaire.

Europe et international

Au delà des liens inter-universités dans le monde, le réseau Figure est engagé dans de nombreux réseaux et associations européens et a initié plusieurs programmes de coopération à travers le monde afin de renforcer la mobilité des étudiants et des universités membres.

Il a mis en place le programme IREP avec le BIG Ten Academic Alliance (USA)

A ce titre, il travaille à l’internationalisation du label avec déjà l’Université Saint-Joseph de Beyrouth.

Le Réseau Figure est membre associé de l’European Network for Accreditation of Engineering Education (ENAEE) depuis 2014. Il a signé un accord de partenariat avec l’agence allemande AISIIN en 2019, afin de permettre à ses cursus d’obtenir le label EUR-ACE® (European Accredited Engineer), Par ailleurs, le Réseau a rejoint en 2018 l’European Honors Council (EHC), le cadre des cursus Figure étant parfaitement compatibles avec celui des « honors programs » aux États-Unis et en Europe.

Dans le cadre de sa stratégie d’ouverture internationale, le Réseau met en place des programmes de mobilité étudiantes avec des institutions ou des réseaux d’institutions à travers le monde : Big Ten Academic Alliance (BTAA) aux États-Unis qui compte 14 institutions, Université du Québec (UQ) au Canada qui compte 10 institutions, »Institutes of Eminence » en Inde (Birla Institute of Technology and Science, Manipal Academy of Higher Education, Vellore Institute of Technology), etc.

Parallèlement, le Réseau a engagé en 2018 le déploiement de son modèle de formation hors de France. Cette démarche vise notamment l’espace universitaire francophone dans le cadre d’un partenariat avec l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF). Les premières zones géographiques concernées par ce déploiement sont : le Maghreb, le Moyen-Orient, l’Afrique de l’ouest, l’Afrique centrale et l’Europe. Une expérience pilote a été conduite au Liban, donnant lieu l’accréditation de l’Université Saint-Joseph pour un CMI en technologies industrielles.  D’autres projets sont actuellement à l’étude au niveau master et au niveau bachelor. Le Réseau est devenu membre titulaire de l’AUF en novembre 2018.

Découvrir les partenariats

Se préparer

Il est possible de construire son propre projet international, vous pouvez aussi bénéficier des relations internationales construites par l’université où vous vous inscrivez (regardez à la fin de la fiche formation) ou du Réseau Figure.

Il est recommandé également de consulter les sites du ministère et de l’agence Erasmus.