Objectifs et débouchés

Le CMI-ME a pour objectif de former des cadres techniques et des experts responsables de projets spécialistes en recherche & développement alliant compétence technique, maitrise linguistique, ouverture sur le monde socioéconomique et expérience en recherche scientifique. Les domaines visés sont ceux de l’énergie, des systèmes mécatroniques intelligents, et des systèmes embarqués et intelligences associées.

Le CMI-ME dispense des enseignements disciplinaires approfondis en Electronique-Energie-Electrique-Automatique (EEA), en mécanique, en informatique, avec une orientation plus prononcée en EEA et en énergie (70%). Il couple ces disciplines par la conception et l’optimisation de systèmes multidisciplinaires complexes. Il offre ainsi une formation originale en France et au niveau transfrontalier : mécatronique avec renforcement en systèmes embarqués et en énergie (gestion d’énergie, énergies renouvelables).

A l’issue de cette formation, les étudiants du CMI-ME, de par leurs compétences techniques et leurs développements personnels, sont à même d’occuper des emplois dans de nombreux domaines dans des secteurs innovants qui se situent aux interfaces de la mécanique, de l’EEA et de l’informatique. Les débouchés sont nombreux, autant dans les grandes sociétés que les PME/PMI. Ils se situent dans une grande variété de domaines industriels (aéronautique, automobile, énergies renouvelables, production de produits semi-finis, systèmes embarqués…).

Les débouchés sont également possibles dans les établissements publics de recherche et d’enseignement supérieur (CNRS, Universités) en tant qu’Ingénieur d’études ou de recherches mais aussi dans le cadre de thèse de doctorat.

Nos formations

Le CMI-ME s’appuie sur deux formations support : le parcours Mécatronique de la Licence Sciences Pour l’Ingénieur (SPI) et le parcours Mécatronique et Energie (ME) du Master Physique Appliquée et Ingénierie Physique (PAIP). Toutes les deux font partie de l’offre de formation de la faculté de Physique et Ingénierie.

Le parcours Mécatronique et Energie existe depuis une vingtaine d’années si on tient compte du master initial qui a fait naître le master sous sa forme actuelle.

Le parcours mécatronique de la licence SPI quant à lui a été créé en 2018 pour préparer de manière optimale les étudiants désireux de poursuivre leurs études en master Mécatronique et énergie.

La licence offre un socle commun de connaissances en sciences de l’ingénieur et le master permet l’ancrage de la spécialité orientée vers les domaines de l’énergie, des systèmes mécatroniques intelligents, et des systèmes embarqués et intelligences associées.

Recherche

Le laboratoire des sciences de l’Ingénieur, de l’Informatique et l’Imagerie (ICube) à lui seul dispose des moyens d’accueil nécessaires aux flux d’étudiants attendu. Les équipes de recherches les plus indiquées sont au nombre de trois : Systèmes et Microsystèmes Hétérogène (SMH), Matériaux pour Composants Électroniques et Photovoltaïques (MaCEPV) et Automatique Vision et Robotique (AVR).

D’autre part, l’Institut Pluridisciplinaire Hubert CURIEN (IPHC) disposant d’une plateforme professionnelle de conception mécanique est à même d’offrir un cadre idéal pour les étudiants désireux de faire leurs projets intégrateurs et même des stages dans les domaines relevant de la mécatronique.

De plus, d’autres possibilités de collaboration avec d’autres laboratoires en région sont envisageables à l’instar du LEM3 à METZ ou l’INSIC à Saint-Dié des Vosges.

International

Encouragement à effectuer au moins un semestre à l’étranger et sinon obligatoirement un stage à l’étranger.

L’Unistra propose de nombreuses possibilités d’échanges au travers de ses accords Erasmus+, Eucor Le Campus européen, ou des accords MAUI (Mid-America Universities International), AEN (Australian European Network) et CREPUQ (Québec). Son service de Relations Internationales organise de nombreuses actions pour promouvoir la mobilité.

D’autre part, la position géographique de Strasbourg est un avantage pour la mobilité des étudiants vers l’Allemagne, la Suisse, la Belgique et le Luxembourg.

Les laboratoires d’appui ont aussi de nombreuses collaborations avec des établissements publics ou privés à l’étranger. Les étudiants du CMI-ME pourront bénéficier de ces contacts pour effectuer leur mobilité.

Responsable(s) du CMI Foudil Dadouche dadouche@unistra.fr