Objectifs et débouchés

Former des ingénieurs spécialisés en Ingénierie Cellulaire et Moléculaire et en Protéomique.

Les secteurs de la santé, de la biologie, de la bio-informatique ou encore de l’environnement, avec les industries pharmaceutiques, les biotechnologies, les industries agro-alimentaire, de cosmétologie et les plateformes technologiques.

Nos formations

Licence mention « Biologie », parcours « Biologie Cellulaire et Physiologie ».

Master mention « Biotechnologies » et ses 2 parcours « Ingénierie Cellulaire et Moléculaire » et « Protéomique » Socle de compétences généralistes dans les champs de la biologie (Biologie Générale, Biochimie, Chimie et Génétique…) renforcé par les sciences connexes (chimie, mathématiques et physique appliquées aux sciences naturelles, biostatistiques, …), et une spécialisation autour des domaines du génie cellulaire et moléculaire (biologie moléculaire et cellulaire, génétique, génomique, transcriptomique, génomique expérimentale, fonctionnelle et structurale, outils bio-informatiques d’analyse des données, nanotechnologies,…) et de la protéomique (protéomique fonctionnelle, quantitative, intégrative et clinique, spectrométrie de masse, conformation des protéines, de leur interaction et de leur analyse systémique et outils bio-informatiques associés,…).
Renforcement des connaissances et de la pratique de l’anglais (niveau C1 attendu en fin de cursus) et pratique d’une 2nde langue vivante (niveau B2 dans au moins 2 compétences attendu en fin de cursus).

Recherche

Plusieurs laboratoires de recherche de Biologie de l’Université de Lille (Lille1 & Lille2) et de l’Institut de Biologie de Lille mais aussi des laboratoires de Chimie et de Bioinformatique sont impliqués dans la formation, sur 4 axes majeurs : Cancer / Protéomique – Glycoprotéomique / Végétal – Technologies microbiennes – Bioprocédés / Neurosciences.
Centre Commun de Mesures Imagerie Cellulaire BICeL. Plateforme de Transcriptomique et de Génomique Appliquée. Plateforme de génomique fonctionnelle et structurale. Plateforme de protéomique.

International

Réseaux d’échanges mis en place à l’échelle de la formation : pas de partenariat spécifiquement établi mais de nombreux stages effectués dans des laboratoires de recherche et en entreprise, principalement en Europe, aux Etats Unis, au Canada, en Australie, au Royaume Uni ou encore au Japon.

Responsable(s) du CMI Anne Chotteau Anne.chotteau@univ-lille1.fr