Enjeux

Production énergétique, sources énergétiques, transition énergétique et écologique, performances des systèmes énergétiques, efficacité des systèmes énergétiques, analyse en cycle de vie, sécurité de l’approvisionnement, transport, mobilité, applications stationnaires, énergie d’origine renouvelable, vecteurs énergétiques (électricité, hydrogène) : comme on peut le voir l’énergie est aujourd’hui au cœur d’enjeux scientifiques, technologiques, économiques, mais aussi géopolitiques de premier plan. Nous allons assurément vers un nouveau « mix » énergétique, au niveau mondial.

Le secteur de l’énergie représente un chiffre d’affaire de 1500 milliards de dollars au niveau mondial, et près de 140 000 emplois en France. C’est donc un secteur particulièrement porteur, qui offre des débouchés à tous les niveaux et sur l’ensemble du territoire, pour des métiers existants et/ou à inventer.

Le CMI forme les étudiants à l’ensemble des problématiques en lien avec l’énergie dans des approches électriques et/ou thermiques et/ou mécaniques.

Secteurs d'activités

Ce CMI ouvre la voie à six grandes catégories de métiers :

  • production d’énergie : l’ensemble de la chaîne de production énergétique, de la source au consommateur final (éolien, photovoltaïque, hydraulique, géothermie, énergies fossiles, …)
  • transport de l’énergie notamment électrique : raccordement, équilibrage, suivi…
  • stockage : accumulateurs électrochimiques, hydrogène-énergie, STEP, réseau électrique
  • utilisation de l’énergie : moteurs électriques et thermiques, convertisseurs statiques, transport électrique, motorisations thermiques, transport électriques à hydrogène, alimentation de sites isolés, micro-réseaux électriques, réseaux de chaleur
  • gestion de l’énergie : contrôle/commande, intelligence artificielle pour la supervision énergétique, diagnostic et pronostic des sources énergétiques, informatique industrielle
  • audit et optimisation de la chaine énergétique : que ce soit pour le monde industriel ou pour le particulier.

Les métiers accessibles :

  • ingénieur recherche et développement au sein de grands groupes industriels, de bureaux d’études
  • créateurs de starts-ups
  • chef de projets dans le domaine de l’énergie
  • poursuite d’étude dans le domaine de la recherche (thèse de doctorat) en énergie.
Nos formations