Enjeux

Du robot au smartphone, en passant par les radars, de la voiture autonome aux énergies renouvelables, toutes ces innovations font appel aux compétences de la filière EEA, qui, au niveau international, est dénommée « Electrical and Information Engineering ». L’Électronique joue un rôle majeur et reconnu au sein de l’économie française avec la signature en Mars 2019 d’un contrat de filière des industries électroniques entre le Gouvernement,  le Conseil National de l’Industrie, la Direction Générale des Entreprises et la French FAB, avec comme horizon le plan NANO 2022 qui devrait fédérer toutes les compétences du secteur pour répondre aux besoins de la société.

La transition énergétique, la révolution numérique, le développement de l’intelligence artificielle, entre autres, créent de nouveaux besoins dans l’internet des objets, dans les systèmes de transport intelligent et durable, dans les bâtiments connectés, les smart grids, les usines du futur, la e.santé, les e.services…

L’EEA innove pour répondre à ces futures ruptures technologiques et sociétales majeures.

Les formations EEA permettent d’acquérir les bases fondamentales de l’électronique analogique et numérique, de l’énergie électrique, de l’automatique mais également de l’informatique industrielle et du traitement de l’information. En s’appuyant sur cet ensemble de disciplines, les thématiques traités dans leurs aspects scientifiques, technologiques et sociétaux sont notamment : matériaux semi-conducteurs et composants, production/transport/conversion/gestion d’énergie, contrôle/commande de processus industriels, la robotique, systèmes embarqués, télécommunications et réseaux, acquisition et traitement de données, imagerie et vision, contrôle non destructif. La responsabilité environnementale, les problématiques autour de la confiance et de la sécurité des données, la transversalité des approches sont au cœur des formations EEA face aux challenges attendus en termes de révolution numérique et de transition énergétique.

Secteurs d'activités

Les secteurs d’activités de l’EEA s’inscrivent aussi bien dans le secteur secondaire que tertiaire au sein d’entreprises allant des TPEs, start-up innovantes jusqu’aux grands groupes. Les principaux secteurs sont :

  • aéronautique
  • espace
  • défense
  • santé
  • transports
  • énergie
  • environnement
  • télécommunications
  • technologies du numérique
  • recherche et développement
Nos formations