Enjeux

Les secteurs de l’édition et du multimédia jouent un rôle fondamental dans la diffusion et la valorisation des savoirs et du patrimoine culturel, que nos sociétés reconnaissent à la fois comme un bien commun et le support d’activités économiques. Depuis vingt ans, l’essor des humanités numériques a profondément bouleversé les activités de ces secteurs en multipliant les possibilités de formes et de contenus des produits culturels mis à la disposition du public (édition numérique, réalité virtuelle, documentaire, etc.).

Aujourd’hui, la maîtrise des processus de conception éditoriale et multimédia – gage de qualité de ces produits – nécessite avant tout une bonne connaissance des contenus patrimoniaux et celle des possibilités techniques de leur mise en valeur.

Pour cela, les CMI se situant dans le champ « Edition et Multimédia » s’appuient sur des formations développant l’esprit critique et un fort bagage culturel (Histoire, Histoire de l’Art), couplées à des modules d’acquisition de compétences techniques pluridisciplinaires, des plus classiques (droit, sciences historiques) aux plus innovantes (numérique). L’enjeu consiste à former des professionnels capables de mettre le support au service des contenus, avec rigueur, efficacité et innovation.

Secteurs d'activités

Les professionnels formés par les CMI du champ « Edition et Multimédia » sont amenés à travailler dans les secteurs de :

  • l’édition et la publication sur divers supports notamment numériques
  • la production d’outils multimédia
  • la production et la gestion de données, de contenus numériques
  • la conception et la gestion de projet
  • la valorisation patrimoniale
  • la médiation scientifique
  • les bibliothèques, la documentation, les archives, les musées, l’enseignement supérieur et recherche.

Ils sont particulièrement susceptibles d’y œuvrer comme chefs de projet, concepteurs de produits multimédia, responsables d’ingénierie documentaire, concepteur rédacteur, animateurs de sites multimédia, conseillers scientifiques, responsable de médiation scientifique et culturelle.
Ils ont vocation à jouer le rôle d’interface entre les développeurs informatiques et les contenus patrimoniaux à valoriser, dans des secteurs d’activités où ce type de profil professionnel relève encore aujourd’hui de l’exception.

Nos formations