Enjeux

Les biotechnologies répondent à des questions essentielles de santé et d’alimentation et intéressent de nombreux domaines tels que l’environnement, l’industrie ou l’agriculture. Les applications reposent sur la valorisation du vivant afin de soigner, réparer ou améliorer les organismes vivants. Les innovations peuvent passer par la thérapie génique, les micro-organismes ou encore la production de peau de synthèse par impression 3D.
Le domaine de la biotechnologie présente deux grandes caractéristiques :

  • une grande unité des concepts,
  • des innovations récentes qui ouvrent à de très nombreux champs d’application, de la santé à l’alimentation en passant par l’environnement, les sciences de l’information et des matériaux. Une vision de l’ingénierie biotechnologique limitée aux seules manipulations du génome apparaît réductrice. Depuis 50 ans, les technologies issues des recherches en biologies cellulaire et moléculaire sont en train de transformer progressivement de nombreux secteurs de l’activité socio-économique.

Les CMI de biotechnologie se positionnent dans des créneaux d’innovation et de rupture technologique et des champs de formation encore peu investis où les métiers du futur sont pour une large part à construire.

 

Secteurs d'activités

Les champs d’application des biotechnologies correspondent globalement à trois grands secteurs d’activités :

  • la gestion des ressources naturelles : elle porte sur l’amélioration et la modification du végétal à des fins alimentaires, médicinales ou industrielles, grâce à la sélection variétale, à l’utilisation des OGM, au marquage moléculaire, aux modifications métaboliques à des fins de facilitation de l’utilisation ultérieure du végétal dans les industries de transformation,
  • la transformation et la valorisation des biomasses : elles s’inscrivent dans les problématiques de valorisation des sources de carbone renouvelables, de la diminution des gaz à effet de serre et d’application des directives européennes en matière de préservation de notre environnement,
  • l’amélioration de la santé humaine et animale : elle porte sur la conception, l’élaboration et la production de systèmes à visée thérapeutique, molécules et biomatériaux, des outils pour le diagnostic et la délivrance moléculaire, pour la prévention et le traitement de pathologies ou d’épidémies et pour la suppléance fonctionnelle et les thérapies de confort.

L’expert en biotechnologie peut intervenir à trois niveaux :

  • conception des outils et process,
  • biotransformation et génie des procédés,
  • analyse et caractérisation des produits et leurs effets.

Ce profil n’a pas vocation à couvrir l’ensemble des métiers sur les trois champs de spécialisation définis. Certains de ces métiers sont accessibles à des étudiants ayant acquis une formation initiale comportant un socle disciplinaire de chimie, physique-chimie, mécanique…

 

Nos formations
Bioraffinerie Responsable(s) du CMI : Nathalie Gaveau Université de Reims Champagne-Ardennes
Immunologie Responsable(s) du CMI : Philippe Naquet Aix-Marseille Université