[weblettre N°6] Projet L1-L2 Les cafés Arduino

CMI Physique et Instrumentation, Université de Rennes 1
UFR-SPM, Institut de Physique de Rennes UMR 6251, Institut FOTON UMR 6082
Sylvie Beaufils (EC)

1. Contexte du projet :
Vers le mois de mars chaque année, a lieu la restitution d’un projet commun CMI L1-L2.
Le thème du projet évolue chaque année, les étudiants étant fortement encouragés à proposer des idées.
Le projet déployé en 2018 et présenté dans cet article, s’appuie sur un savoir-faire de programmation des microcontrôleurs Arduino, acquis en fin de première année de L1 (Voir la Weblettre n°3 : Initiation au prototypage).
Les L2 ont suivi cette formation l’année précédente, les L1 pas encore, aussi sont-ils encadrés par les L2 qui jouent le rôle de parrains des L1.

2. Intitulé du projet : « Les cafés Arduino »
Animer des cafés Arduino, sur l’heure de midi pendant une semaine, ouvert aux étudiants du campus.

3. Déroulé du projet :

Première phase du projet : novembre-janvier
Les L2 initient les L1 aux rudiments d’Arduino afin que tous soient capables de présenter des montages simples.

Deuxième phase du projet : janvier-février
Les étudiants se structurent de façon à assurer les tâches suivantes :
Préparer une série de montages d’initiation l’aide du matériel disponible (cartes Arduino, petit matériel électronique de base).
Concevoir une affiche, réserver des salles de TD, réserver le Hall d’amphithéâtre pour effectuer les annonces, préparer le mailing.

 

 

Une semaine avant :
Tenue de stands à la sortie des amphis pour annoncer l’évènement. Les étudiants ciblés sont principalement les étudiants du Campus Science, cycle licence.

Semaine de déroulé du projet :
Tous les midis d’une semaine, les étudiants accueillent leurs collègues dans deux salles de TD, le café est offert avec des petits gâteaux (très important !) tandis que des ateliers d’initiation de courte durée fonctionnent en continu.

4. Retour d’expérience :
L’affluence est d’environ une trentaine d’étudiants par midi. Les étudiants ont bien géré l’accueil de leurs collègues dans une ambiance conviviale et en ont profité pour présenter le CMI.
Les difficultés : la gestion du nettoyage dans des locaux peu adaptés (des cours avaient lieu juste après, le temps de rangement n’était pas toujours suffisamment anticipé, le point d’eau était dans la salle de repos des gestionnaires).
Les points positifs : la possibilité de communiquer sur le CMI. Nous en avons profité pour annoncer que des places étaient disponibles dans le stage « prototypage » du mois de mai.
Le retour positif des participants (des étudiants revenaient plusieurs midis de suite).

Recherche

Menu principal

Haut de page