[weblettre N°6] Les projets inter-promotions…

… au sein du CMI Ingénierie du Mouvement Humain (Marseille)

Dans le cadre du cursus CMI Ingénierie du Mouvement Humain (IMH) de la Faculté des Sciences du Sport de l’université d’Aix-Marseille, les étudiants sont amenés à effectuer deux types de projets au sein de la faculté des Sciences du Sport. Un projet « intégrateur » où les étudiants de L2-CMI doivent participer aux projets des étudiants de M1 du cursus IEAP et ceux de L3-CMI aux projets du M2 IEAP, à la fois de manière passive (en étant sujets des diverses expérimentations) et surtout active (en participant au traitement des données, à l’interprétation des résultats, etc.). Malgré les difficultés inhérentes dans l’organisation de ce type de projet pédagogique inter-promotion, les étudiants participent avec enthousiasme à ces projets.

 

Comme premier exemple on peut citer un projet réalisé par un groupe d’étudiants de M1 dans lequel plusieurs étudiants de L2-CMI ont pu participer et pour certains amener leurs points de vue parfois pertinents. Il s’agissait d’analyser les risques d’apparition de troubles musculo-squelettiques (TMS) chez les coiffeurs par une intervention ergonomique. Pour cela, ils ont supposé qu’une réduction de la hauteur d’assise du client pourrait réduire les risques d’apparition de TMS et ont effectué des expériences en situation réelle chez des coiffeurs et sur des maquettes de têtes. Ils ont étudié le mouvement de l’articulation de l’épaule dans les différentes positions de coupe, les différentes postures du coiffeur et ceci pour plusieurs coiffeurs. A cet effet, ils ont capturé des prises d’images vidéos, effectué des mesures par électromyographie afin d’analyser les activations musculaires de différents muscles comme le deltoïde antérieur, pour détecter les seuils de fatigue musculaire.

 

Les étudiants participent aussi à un projet de type « projet de filière », où ils ont la possibilité de développer un prototype au cours de leurs années de CMI, du L1 au M2. Comme exemple, on peut citer un projet actuellement en cours de réalisation par les L3-CMI d’un « mouse-walker » pour l’équipe de physiologie (PSNM) de l’Institut des Sciences du Mouvement (ISM UMR 7287 CNRS). Basé sur les travaux de Mendes et al., ce dispositif comprend un tunnel dans lequel circulent les rats. Des sources de lumière LED sont disposées autour du tunnel et la lumière se propage dans le matériau. Les empreintes du rat perturbent le champ optique qui est détecté par une caméra haute vitesse. Un algorithme développé sous Matlab permet de récupérer les données. Grâce à ce système que les étudiants du CMI réalisent de A à Z, on peut extraire de nombreux paramètres cinématiques de la marche du rat, le positionnement, la coordination entre les pattes, etc. Ainsi on peut avoir une évaluation analytique de la marche d’un animal dont les fonctions motrices ont été lésées (AVC, section neurale, etc.).

 

 

 

 

 

En conclusion, les étudiants de CMI IMH Marseille sont particulièrement intéressés et motivés dans le développement de ces projets personnels ou collectifs inter-promotions, et ce type de pédagogie active mérite d’être largement poursuivi et encouragé.

Recherche

Menu principal

Haut de page