[weblettre N°5] ASSEMBLEE GENERALE : les ateliers thématiques

Cinq ateliers regroupant enseignants, techniciens et étudiants ont permis d’échanger, de se questionner voire de se challenger sur des thématiques au cœur des préoccupations du réseau dans son plan d’action :

  • Atelier OSEC
  • Atelier Pédagogique et Numérique
  • Atelier Communication – Promotion – Valorisation
  • Atelier International
  • Atelier Activités de Mise en Situation

 

Sans la prétention d’être exhaustif, voici brossées en quelques lignes des conclusions qui ont pu être tirées de ces ateliers par leurs animateurs :

 

ATELIER OSEC (Christian Chatellier)

L’atelier OSEC avait pour objectif de débattre et de faire un retour d’expériences de la communauté CMI sur l’évaluation des compétences personnelles de l’étudiant.

Suivant le référentiel OSEC, celles-ci se décomposent en trois parties : l’autonomie et la prise d’initiative, l’ouverture aux autres, la coopération et l’interactivité.

Il est impossible de faire le tour de cette vaste question en 1h30. Nous nous sommes appuyés sur les discussions des dernières journées OSEC à Poitiers en juillet 2018 dont le compte rendu figure un peu plus haut dans cette weblettre.

Nous nous sommes mis d’accord sur la nécessité d’identifier différents temps dans le processus d’évaluation :

1 – Il y a tout d’abord le besoin de créer des occasions et des moments pour développer ces compétences (AMS, projets, TP, stages…).

2 – Ensuite il doit y avoir un temps pour que l’étudiant prenne conscience de son évolution et qu’il ait une démarche réflexive accompagnée.

3 – Enfin, l’étudiant doit expliciter les éléments qui mettent en évidence sa progression au cours d’un processus d’autoévaluation.

Le rôle de la commission OSEC est d’outiller les collègues dans cette démarche, et aussi dans le suivi et les attendus des stages de L1, L3 et M2 vis à vis de ces compétences.

 

ATELIER PEDAGOGIE ET NUMERIQUE (Philippe Laroque)

 

L’atelier s’est organisé autour de la question de savoir si le numérique pouvait être utilisé, de manière efficace, dans toutes les activités pédagogiques (du cours en amphi à la révision au domicile, en passant par le TD etc.). Une réflexion d’abord individuelle puis en petit groupe, et des sondages en ligne en temps réel (beekast) ont pu orienter la discussion.

Les points saillants des réflexions étaient notés sur le tableau, qui avait été transformé en TNI grâce à un dispositif très léger (portable). Ils ont permis un retour des participants sur le processus pédagogique lui-même (débat scientifique – approche par la recherche).

L’atelier s’est conclu par un recueil de souhaits / d’avis sur le périmètre fonctionnel de la future plate-forme numérique FIGURE. Ce recueil s’est fait grâce à un sondage en ligne (framaforms).

 

 

ATELIER COMMUNICATION – PROMOTION – VALORISATION (Olivier Vanbésien)

 

L’atelier s’est vite focalisé sur la notion de « marque » : quelle terminologie faut-il défendre ? Pour les nombreux étudiants présents, le consensus est que pour un lycéen et sa famille la communication doit se faire quasi-exclusivement sur CMI (voir Cursus Master en Ingénierie) en laissant en arrière-plan la notion de « réseau FIGURE ». A l‘inverse, la notion de réseau d’Universités peut rassurer le monde socio-économique, le mot CMI devenant un outil descriptif…

Cette communication externe ne peut être efficiente que si elle s’accompagne d’une bonne communication interne au sein du réseau FIGURE entre tous ses acteurs (responsables de formation, enseignants, étudiants, pilotage du réseau ou dans chaque université,…), ce qui ne semble pas être le cas aujourd’hui comme le montre la faible notoriété de la Weblettre CMI’News qui existe pourtant depuis un an. Une diffusion trop restreinte au départ (limité au responsables inter-CMI) pour au final une mauvaise distribution par manque de relais dans chaque université….

Un effort important va donc porter sur la communication en interne et différentes propositions ont été émises :

  • Disposer de plus de ressources « communes » (kakémono, guide pratique de la bonne communication, …).
  • Augmenter la présence sur les réseaux sociaux.
  • Associer les étudiants à la création de visuels « publicitaires » (sous forme d’un concours).

 

Pour illustrer ce qui existe déjà, quelques liens :

Sites Web :

http://reseau-figure.fr/le-reseau-figure/plaquettes-dinformation/

http://etudiant.lefigaro.fr/etudes/universites-du-reseau-figure/

https://www.letudiant.fr/fiches/etudes/fiche/reseau-figure.html

Réseaux sociaux :

https://www.linkedin.com/school/cmi-r%C3%A9seau-figure/

https://www.facebook.com/CMI-R%C3%A9seau-Figure-1917263331926576/

 

ATELIER INTERNATIONAL (Jean-Pierre Gesson)

 

La thématique principale a porté sur la mobilité sortante étudiante et la présence d’une quarantaine d’étudiants a permis un large échange sur leurs attentes dans toutes les étapes du processus. De plus certains étudiants présents ont pu parler de leur expérience car ils avaient déjà effectué une ou deux mobilités.

La motivation principale est la découverte d’une autre culture mais le séjour à l’étranger est vu comme un challenge que l’on se fixe à soi-même. Le pays cible, les possibilités de financement et les relations internationales des laboratoires sont des critères importants. La préparation du dossier est perçue comme un exercice assez long. Une difficulté pour les étudiants réside dans le délai pour percevoir les aides accordées impliquant donc une avance personnelle.

L’atelier s’est terminé sur la présentation des modalités de l’accord avec la Big Ten Academic Alliance et sur l’application de suivi des séjours à l’étranger qui sera mise en ligne rapidement.

Recherche

Menu principal

Haut de page