Editorial – Octobre 2017

Le déploiement des Cursus Master en Ingénierie dans les, désormais, 28 universités du réseau FIGURE est sans conteste une aventure excitante, passionnante mais également parfois difficile… De nombreuses embûches parsèment le quotidien de l’ensemble des acteurs des CMI pour répondre aux exigences variées du référentiel FIGURE… Et pourtant, dans chaque université, de multiples initiatives souvent originales et extrêmement pertinentes sont mises en place pour faire des CMI les meilleures formations possibles. Mais personne ne le sait, ou alors très peu, les experts ou les chargés de mission mis au parfum lors d’une visite de suivi, de ré-accréditation ou tout simplement de courtoisie ou les initiés lors d’un comité de pilotage ou conseil scientifique et pédagogique du réseau. Chacun trouve des solutions dans son coin, solutions parfois un peu bancales alors que pas loin dans une autre Université du réseau, un dispositif astucieux a pu être créé…

Faire diffuser les bonnes pratiques – faire savoir (expressions souvent utilisées mais insuffisamment mises en pratique) sera un des objectifs de cette Weblettre CMI’NEWS que vous venez de recevoir pour la première fois. « Faire diffuser les bonnes pratiques » ne veut pas dire « vouloir uniformiser les bonnes pratiques » (c’est un risque !). Nous sommes bien placés pour savoir que dans chacune de nos universités, les particularités locales influent fortement sur les possibilités d’innovation…

Dans chaque numéro, en plus de ces contributions « individuelles », un focus sera également fait sur les actions fédératrices menées par le réseau à l’échelle nationale. Pour ce premier numéro, un espace est offert à l’OVE (observatoire de la vie étudiante) pour présenter ses missions. Une place sera également faite à CMI-France, l’association des étudiants du réseau qui se met en place depuis quelques mois.

Cette lettre sera donc principalement ce que vous en ferez, c’est de chaque université que doit venir l’information pour être transférée vers les autres universités… Sans vous, cette lettre n’aura ni sens, ni utilité et ne survivra pas plus que quelques numéros…. Elle ne doit pas être l’organe de transmission du pouvoir central (Bureau , COPIL, CSP, …) mais bien l’émanation de tous les acteurs des CMI…

Cet édito un peu long se termine ici, mais c’est le premier, il fallait en passer par là pour motiver la création de cette Weblettre… Si vous faites de cette Weblettre la vôtre, je n’aurai plus grand-chose à ajouter…

Olivier VANBESIEN

Chargé de Mission Communication

Recherche

Menu principal

Haut de page