Les stages et projets

Les Activités de Mise en Situation constituent un outil majeur de développement des compétences :

  • les projets forment les étudiants : le projet, comme ancrage de l’acquisition théorique de connaissances par leur mise en pratique, est un support pédagogique essentiel dans le développement des aptitudes de l’étudiant, et notamment l’apprentissage du travail en équipe.
  • les stages transforment les étudiants : au retour des stages, leur perception de leur futur métier et, en conséquence, leur attitude vis-à-vis de l’enseignement qu’ils reçoivent sont fortement changées ;

Les projets : terrain d’application des compétences acquises

L1 - projet d'initiation à l'ingénierie
Il a pour objectif de mettre l’étudiant en situation de réflexion et d’élaboration d’une solution d’ingénierie sur un système technologiquement simple ou sur un sous- système d’un ensemble plus complexe. Ce projet doit aussi permettre d’initier l’étudiant à une approche systémique, un travail en équipe et la gestion de projet.
L2 - projet de recherche documentaire scientifique
Il a pour objet d’initier aux pratiques de recherche et de traitement de l’information. Il est le premier lien avec le monde de la recherche et de l’innovation : thématique de recherche bibliographique proposée par le laboratoire, entrée des étudiants dans les laboratoires, nouveaux échanges avec leurs enseignants sur leurs activités de recherche, etc…
L3 et M2 - projet intégrateur
Il a un double objectif :

  • conduire l’étudiant à utiliser l’ensemble des connaissances qu’il a acquises dans les diverses unités d’enseignement. Ce projet montre la complémentarité des disciplines, la cohérence du cursus et contribue à développer une vision systémique de la spécialité à l’étudiant ;
  • apprendre à gérer un projet, surmonter les contraintes (organisation, délais, satisfaction du «client»), s’attaquer à du concret et travailler en équipe.

En L3 (S6), il est le couronnement du socle de la Licence, comme première expérience de gestion de projet assez fortement encadrée ;

En M2 (S9), l’étudiant applique à un sujet très spécialisé ce qu’il a acquis en termes de concepts, connaissances et compétences.

Le projet intégrateur peut constituer une excellente préparation à un stage : par exemple, la préparation d’un stage de recherche entre L3 et M1 (accès aux plates-formes technologiques ou autre matériel polyvalent), ou un projet en amont du stage de fin d’études. Le sujet doit alors avoir été co-construit avec l’entreprise ou le laboratoire d’accueil.

Les TPs évoluent en projets courts
Les projets courts correspondent à une évolution d’une partie des TPs associés à des unités d’enseignement (UE) de spécialité en développant une pédagogie par projet.

Les étudiants, par groupe de projet, doivent obtenir un résultat ou répondre à une question simple, sans indication. Ils disposent de matériel en libre accès et doivent, en s’inspirant du cours et des TD, proposer des solutions, les mettre en œuvre, et rédiger un rapport. Cette démarche est très efficace pour développer l’autonomie et la réflexion sur le cours. Au-delà de ces compétences, elle initie un questionnement plus profond sur le sens de ce qui est enseigné : la confrontation avec les difficultés expérimentales (même sur des expériences simples) balaie rapidement l’impression que « tout est fait de formules » et montre que la connaissance est une voie de compréhension du monde et pas un exercice obligatoire pour la validation d’un diplôme.

Les stages : concrétisation et immersion

Les enseignants liés au programme d’OSEC sont fortement impliqués dans l’accompagnement aux stages : préparation, suivi, bilan et évaluation.

Fin de L1 - stage d'immersion professionnelle (4 à 6 semaines)
Ce stage est introduit très tôt dans le cursus afin de permettre à l’étudiant d’être immergé dans une entreprise, d’en découvrir son fonctionnement, d’y produire un travail et de contribuer à renforcer la perception du métier d’ingénieur qu’il ambitionne. Tous ces éléments ont pour but de favoriser la motivation de l’étudiant pour fournir les efforts nécessaires à sa réussite dans le cursus exigeant qu’est le CMI.
Fin de L3 (ou fin de M1) - stage de spécialisation (10 semaines en été)
Il a pour objectif de familiariser l’étudiant avec la vie de l’entreprise, ses contraintes et ses codes. Il peut prendre la forme d’une mission exécutée en entreprise, utilisant et améliorant les connaissances et compétences du stagiaire dans son domaine de spécialité. Il peut aussi se dérouler dans un laboratoire.

Ceci implique de se rapprocher de la formule pratiquée par la formation en apprentissage, reposant sur le triangle « tuteur entreprise, tuteur académique, étudiant ».

M2 - stage de fin d'études (24 semaines)
Il a pour objectif de consolider et valider les compétences acquises pendant la formation et nécessite une préparation adéquate. Ce stage peut se dérouler en laboratoire à condition que l’étudiant ait alors déjà passé 14 semaines de stage en entreprise. Il est généralement d’une durée de 6 mois. Il conduit à la rédaction d’un rapport et d’une soutenance en français ou en anglais. La soutenance est effectuée devant un jury mixte composé de membres de l’équipe pédagogique et d’extérieurs dont l’encadrant en entreprise dans le cas d’un stage en entreprise.